Aide à l’Insertion Sociale et Professionnelle des Jeunes

«Réussir Autrement», slogan des Maisons Familiales et Rurales, est avant tout un mode éducatif basé sur l’alternance en entreprise qui permet aux jeunes d’observer et de pratiquer avant de tirer les enseignements théoriques.

C’est pour ces jeunes, parfois confrontés à des situations d’échec scolaire, l’occasion de reprendre confiance en soi grâce à la valorisation de leur stage et de reprendre goût à l’enseignement, dans un environnement propice, accompagnés par des moniteurs, professionnels impliqués dans cette mission au service des jeunes et des familles.

 

Structure de l’économie sociale et solidaire, la MFR est particulièrement soucieuse de l’insertion de ses jeunes, dont certains, plus fragiles rencontrent encore des difficultés importantes à s’insérer professionnellement et socialement.

 

En 2011, le conseil d’administration s’est saisi de cette problématique et a décidé de créer une Commission d’Aide à l’Insertion Professionnelle et Sociale, dont la vocation est d’être une passerelle entre la MFR et le monde du travail: 

  • En tissant des relations avec les divers réseaux et organismes œuvrant sur le territoire (entreprises, associations d’insertion, collectivités territoriales…)
  • En promouvant l'image de la MFR auprès des employeurs potentiels
  • En participant à tout événement et manifestation concourant à son objectif
  • En accompagnant les jeunes (avant et surtout après la fin de leur scolarité)

L’intérêt pour les jeunes est d’améliorer leur insertion socio professionnelle afin de trouver un emploi. Nous visons à développer leur autonomie, leur employabilité, leur réseau, leur mobilité, leur confiance.

 

Pour intégrer le dispositif de la commission les jeunes doivent répondre à 2 critères fondamentaux. Ils doivent être volontaires, motivés et impliqués d’une part. Ils doivent être pré-orientés par les formateurs qui connaissent bien leur situation et qui sont les mieux placés pour juger de l’intérêt de les intégrer dans le dispositif.