Vaugarni : la communication culturelle au service des jeunes

Cinq élèves de la MFR d'Azay-le-Rideau – Alexia, Pauline, Océane, Lauriane et Margaux – dirigées par Serge Rigolet, ont travaillé sur la communication culturelle, en partant de l'exemple du théâtre de Vaugarni. A partir du dossier du spectacle, elles ont rédigé une fiche de présentation et une affiche. A l'issue de la représentation, elles ont sondé les élèves du collège Balzac et de l'école de Cheillé pour avoir leur opinion sur le thème de la pièce (la différence et le harcèlement) et écrit leurs impressions personnelles :

 

« Mon frère, ma princesse : du théâtre qui nous ouvre les yeux » ; « Cette pièce très appréciée par les jeunes a aussi beaucoup ému les enseignants » ; « Deux comédiens dans la peau de six personnages… » ; « La mise en scène rend ce thème complexe très accessible » ; « Cette pièce nous force à réfléchir à la tolérance des différences et nous montre que toute personne est capable de changer et d'évoluer. ». En réponse au sondage, beaucoup d'élèves ont déclaré avoir pris conscience des actes montrés sur scène.

Serge Rigolet avec les cinq jeunes filles stagiaires. Toutes ont pris beaucoup de plaisir dans ce stage et ne regrettent pas ce choix « culturel ».
Serge Rigolet avec les cinq jeunes filles stagiaires. Toutes ont pris beaucoup de plaisir dans ce stage et ne regrettent pas ce choix « culturel ».

Nouvelle République du17/12/2016