Une belle fête des voisins à la MFR

Tir à la sarbacane : il faut du souffle pour lancer les fléchettes.
Tir à la sarbacane : il faut du souffle pour lancer les fléchettes.

Sensibiliser les valides aux difficultés que rencontrent les handicapés : tel était l'objectif de la matinée organisée vendredi au gymnase Bellevue, à Azay-le-Rideau, dans le cadre de la semaine du handicap. Se déplacer les yeux bandés à l'aide d'une canne, affronter les obstacles en fauteuil roulant, découvrir  le braille, la manière dont on peut matérialiser les couleurs pour les non-voyants, apprendre avec Dyna, chien guide, et sa maîtresse, Laurence,  la multitude d'actions que ce chien peut effectuer pour  l'aider dans la vie de tous les jours , comme ramasser une clé ou lui indiquer une place libre dans le bus, autant de découvertes qui ont parfois surpris et touché les élèves de la MFR et ceux d'une classe de 3e du collège Balzac.  Tous ont aussi testé avec les résidants des maisonnées et l'IME Charlemagne de Ballan-Miré les sports proposés par Chinonais Handisport, l'association Valentin Haüy, l'institut de Mai et le tennis de table de Saint-Avertin : handi-foot, tir à la sarbacane, pétanque avec yeux bandés, ping-pong... « Je ne réalisais pas les difficultés que rencontraient les handicapés dans leur vie de tous les jours, cette matinée a changé mon regard » avouait une jeune élève.

 Nouvelle République du 09/06/2015

Une semaine pour sensibiliser au handicap

Les jeunes de l'ALSH et Willy Besard ont interviewé le personnel de l'office de tourisme et Colette Azé, maire de Rigny-Ussé et vice-président aux finances de la CCPAR. - dr
Les jeunes de l'ALSH et Willy Besard ont interviewé le personnel de l'office de tourisme et Colette Azé, maire de Rigny-Ussé et vice-président aux finances de la CCPAR. - dr

Les associations Familles Rurales et Génétique Actions se sont associées pour organiser du 1er au 6 juin sur tout le Ridellois un évènement visant à sensibiliser les habitants et les élus aux réalités vécues au quotidien par les personnes handicapées, afin de permettre des évolutions tant d'un point de vue technique que du point de vue humain.

De très nombreux acteurs du territoire se sont mobilisés pour cette semaine de sensibilisation. Un programme d'actions variées (spectacle, films, rencontres sportives, conférences, expositions…) permettra de se mettre en situation de handicap dans des actes de la vie quotidienne, et d'échanger autour des réalités vécues par les personnes handicapées.

Le centre de loisirs, la maison des jeunes, les résidents des Maisonnées et Willy Besard de Génétique Actions préparent actuellement un film qui sera projeté au cours de cette semaine d'actions

Ils sont ainsi allés à la médiathèque, à la mairie, à l'office de tourisme, dans des commerces ridellois et ont interrogé le personnel sur l'accessibilité des lieux. 
Willy a pu faire constater les problèmes rencontrés sur les trottoirs, le manque de bateaux, les portes trop étroites, les toilettes pour handicapés ne permettant pas - comme celles de l'office de tourisme - de manœuvrer le fauteuil et de fermer la porte quand on a besoin d'un accompagnant. 
Ils ont aussi interviewé Colette Azé, adjointe aux finances à la communauté de communes qui a évoqué les réalisations déjà entreprises et les difficultés financières rencontrées par les communes pour mettre en place les dispositifs nécessaires.

Nouvelle République du 09/05/2015