Les bons résultats des MFR

Les MFR ont des projets de nouvelles formations sur cinq ans.
Les MFR ont des projets de nouvelles formations sur cinq ans.

Jeudi 24 novembre, dans les locaux de la CCVI, à Isoparc (Sorigny), l'assemblée générale des Maisons familiales rurales d'Indre-et-Loire a mis en avant les bons résultats des dix établissements du département. Signalés par le directeur André Planchenault et le président Jean-Louis Moreau, via quelques chiffres. A l'issue de leur formation, de la classe de 4e au BTS, 88 % des jeunes réussissent leur examen à la sortie de la MFR, tous diplômes confondus, ce qui classe les MFR d'Indre-et-Loire dans le haut du classement national. Par ailleurs, neuf diplômés sur dix trouvent une activité dans les six mois qui suivent l'obtention de l'examen.

Mille élèves sont formés dans les établissements tourangeaux (*) en statut scolaire, de la 4e au BTS ; 270 apprentis et 150 stagiaires (adultes et adolescents) en formation professionnelle complètent l'effectif, dans les domaines de l'agriculture, aménagement de l'espace (jardiniers paysagistes, métiers de la forêt), mécanique, mais aussi dans les métiers de la vente et du commerce et des services à la personne.

Les MFR d'Indre-et-Loire créent de nouvelles formations afin de s'adapter aux besoins de la société. Dix nouveaux projets sont ainsi à valider par la Région et le ministère de l'Agriculture, pour la mise en place d'un bac technologique dans les sciences techniques du vivant (STAV) à la MFR de Tours-Rougemont mais aussi d'un Capa travaux forestiers à la MFR de Loches et d'un bac des techniques du commerce de vente en animalerie à Neuvy-le-Roi.

 

(*) Neuvy-le-Roi, Tours-Rougemont, Bourgueil, Azay-le-Rideau, MFEO Sorigny, Tours-Val de Loire, La Croix-en-Touraine, Sorigny-Val de l'Indre, Loches et Noyant-de-Touraine.

Nouvelle République du 30/11//2016