Des statuts : Scolaire, Apprentissage, Salarié du public ou du privé, Autofinancement

Statut Scolaire

L'enseignement agricole est le deuxième dispositif éducatif en France. Il scolarise environ 170 000 élèves et relève du ministère en charge de l’Agriculture. Les Maisons familiales rurales représentent environ 30% de l'effectif de l'enseignement agricole.

La Maison Familiale d’Azay le Rideau est lié à l’Etat par un contrat de participation au service public d’éducation répondant aux grandes missions de l’enseignement agricole. Elle met en œuvre des formations scolaires par alternance dans le cadre de l'enseignement agricole. Les jeunes inscrits dans ces classes sont sous statut scolaire dans des formations du Ministère de l’agriculture et peuvent bénéficier des bourses de l'enseignement agricole.

 

Statut: Apprentis

Le contrat d’apprentissage est un contrat de travail écrit de type particulier. Il repose sur le principe de l’alternance entre les enseignements théoriques en centre de formation d’apprentis et des enseignements pratiques chez l’employeur avec lequel l’apprenti a signé son contrat. L’apprenti est un salarié à part entière. À ce titre, les lois, les règlements et la convention collective de la branche professionnelle ou de l’entreprise lui sont applicables dans les mêmes conditions qu’aux autres salariés.

Statut : salarié du public ou du privé

Tout salarié peut bénéficier de la formation professionnelle continue. Elle a pour objet de favoriser l'insertion ou la réinsertion professionnelle des travailleurs, de permettre leur maintien dans l'emploi, de favoriser le développement de leurs compétences et l'accès aux différents niveaux de la qualification professionnelle, de contribuer au développement économique et culturel, à la sécurisation des parcours professionnels et à leur promotion sociale. Le départ en formation est considéré comme une forme d'exécution du contrat de travail, le lien de subordination avec l'employeur est maintenu et est partiellement transféré sur l'organisme de formation.

Statut : autofinancement

Les jeunes, ou adultes, en reprise de formation peuvent faire financer partiellement ou totalement leur formation grâce à des aides. En dernier recours, il leur reste l’autofinancement. L’intéressé prend en charge lui-même le tarif de la formation.