Formations par Alternance pour choisir et apprendre un métier

Orientation, insertion

La Maisons familiales rurales offre d'autres voies que l’enseignement traditionnel : les classes de 4ème et 3ème de l’enseignement agricole. Ces classes intéressent de nombreux jeunes souhaitant découvrir un ou plusieurs métiers tout en bénéficiant d’une formation générale. Choisir la Maison familiale rurale dès l'entrée en 4ème, ou en classe de 3ème, c'est faire le choix de l'alternance, d'une formation organisée à partir du vécu et des recherches des jeunes en milieu professionnel. A partir de ces activités et de l'analyse qui en est faite, chaque élève a la possibilité de se sentir utile et de prendre progressivement confiance en lui. L'alternance de séjours à la Maison familiale rurale et de périodes de stage en 4ème et 3ème offre la possibilité de réfléchir à son orientation et construire son projet tout en découvrant les exigences du monde professionnel et en clarifiant ses goûts et ses capacités. Tous les métiers peuvent être explorés en stage : commerce, restaurant, crèche, garage, salon de coiffure et divers corps de métiers du bâtiment et des métiers de bouche....

Les métiers de l’animation : un secteur qui se professionnalise

Dans une société où les loisirs se développent, les besoins pour encadrer des activités multiples et des publics variés ont conduit le ministère de la Jeunesse et des Sports à rénover ses formations. Cette transformation de la filière de l’animation offre de nouvelles perspectives professionnelles. La MFR accueille des jeunes dans ce secteur dans le cadre de la formation continue et de l’apprentissage.

Situé entre les secteurs de l’éducation, du sport, de la culture et du social, le secteur de l’animation a une histoire récente. L’animateur travaille auprès d’un public varié : les enfants, les adolescents, les adultes, les personnes âgées, les exclus, les personnes handicapées dans des lieux différents : centres de vacances, centres de loisirs, maisons de quartier, maisons de retraite. Le secteur se développe, un parcours de formation allant jusqu’au niveau supérieur permet aux personnes d’envisager une activité salariée et une carrière. 

Le commerce : un secteur qui embauche

Le commerce est un secteur qui recrute à tous les niveaux de formation dans des métiers variés. Plus de trois millions de personnes y travaillent. La fonction commerciale touche la quasi-totalité des secteurs de l’économie. Du responsable de rayon d’une grande surface, au commercial de terrain au service d’une entreprise, en passant par le vendeur dans une boutique, le télévendeur, le technicocommercial... L’image du vendeur, beau parleur, qui a appris sur le tas, est révolue. Le « commercial » est aujourd’hui un professionnel formé. Dans ce secteur, mieux vaut avoir la fibre : le sens du service, un bon relationnel, la résistance, la mobilité, la psychologie, sont des qualités recherchées pour ceux qui se destinent à ces métiers.

On peut distinguer trois grands secteurs dans le commerce : la grande distribution, le petit commerce et les entreprises. La grande distribution recrute en permanence des jeunes à tous les niveaux de qualification à des postes très divers. La flexibilité, l’autonomie, la polyvalence et un bon sens du contact sont indispensables. Les personnes motivées trouveront leur place et pourront accéder à des promotions internes et des carrières intéressantes.

Le petit commerce de proximité est très divers. On y trouve les artisans comme le boucher, le boulanger, le poissonnier... et les commerçants (prêt à porter...). D’autres vendent des services (banques, agences de voyages). Certains commerces nécessitent un vrai savoir-faire (dans l’alimentation par exemple), d’autres moins. Salarié ou patron, dans tous les cas, il faut avoir le sens du service, le sourire et une bonne résistance physique. Le secteur recrute beaucoup de jeunes vendeurs.

Les entreprises dans tous les secteurs (agroalimentaires, industrie...) ont besoin de commerciaux en amont pour acheter les matières premières ou les matériaux nécessaires à la production et en aval pour ensuite commercialiser les produits sans compter tous les métiers du marketing.

Métiers du Sanitaire et Social : un secteur en expansion

Métiers du secteur social

Être à l’écoute des autres, accompagner les personnes en difficulté, créer des liens, reconstituer des réseaux de solidarité, mais aussi négocier, monter des projets, être acteur du développement social…

Le travail social revêt de nombreuses réalités et autant de responsabilités qui font l’intérêt des métiers du secteur. Il intervient auprès de personnes confrontées à des difficultés familiales, professionnelles, financières, scolaires ou médicales. Il leur apporte une aide et un soutien, aussi bien psycho-social que matériel, pour les inciter à trouver ou à retrouver une autonomie et faciliter leur insertion sociale et professionnelle.

Ces métiers permettent une passerelle vers l’extérieur, un lien social régulier qui rythme la vie de la personne aidée. L’intérêt pour les problèmes humains et sociaux que rencontrent les personnes confrontées à des difficultés passagères, au handicap ou au vieillissement mais aussi le goût pour les tâches de la vie quotidienne permettront d’apprécier ces métiers qui requièrent du tact, de la discrétion, de la capacité de travailler en équipe et une bonne condition physique.

 

Le soin aux personnes

Les métiers autour du soin requièrent tous une grande disponibilité (horaires irréguliers), un esprit d’équipe, un bon équilibre psychologique, une certaine force physique, une bonne santé et une bonne maturité affective. Ce sont des professions qui côtoient de près la douleur et la mort.

Après quelques années d’expérience professionnelle, des passerelles vers d’autres professions peuvent être envisagées (auxiliaire de vie sociale, technicien de l’intervention sociale et familiale, aide médico-psychologique, infirmier, moniteur éducateur, éducateur spécialisé, assistant de service social, auxiliaire de puériculture...).